Clubmotomarine.net
Bonjour et Bienvenue

Pour utiliser toute les fonctions du Forum vous pouvez soit vous connectez ou vous inscrire GRATUITEMENT sur le Forum

Vous pourrez alors profiter de tout les avantages d'un membre à part entière

OUI vous avez tout à y gagner de vous inscrire sur le Forum.
Clubmotomarine.net

SITE À BUT NON LUCRATIF POUR LES AMATEURS DE MOTOMARINE - JET BOAT - JET SKI
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENU SUR CLUBMOTOMARINE.NET -- SITE DE MOTOMARINE JET BOAT JET SKI -- MESSAGERIE PRIVÉE -- RANDONNÉES ORGANISÉE -- SITE TOTALLEMENT GRATUIT AUCUN FRAIS CACHÉ

Partagez | 
 

 Une vague de sécurité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Webmaster
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6910
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 04/05/2009

MessageSujet: Une vague de sécurité   Sam 30 Oct 2010 - 23:00

Les produits LANXESS défient les intempéries



En mer, les exigences auxquelles doit répondre la technique sont considérables, les bateaux devant résister aux assauts des vagues et du vent.

Une avarie peut conduire au naufrage du navire et de l’ensemble de sa cargaison.

Cela peut représenter une très lourde perte financière et, bien pire encore, menacer la vie des membres de l’équipage.

Des équipements modernes sont donc indispensables et nombre de produits LANXESS contribuent à leur fabrication.

Therban®, par exemple, permet de prolonger la durée de vie des embrayages de bateau.

Sous le pont, le caoutchouc nitrile hydrogéné (HNBR) de l’unité opérationnelle Technical Rubber Products résiste mieux à la chaleur, aux gaz d’huile et à l’ozone que le caoutchouc naturel.

Martin Mezger, spécialiste caoutchoucs de l’unité opérationnelle TRP, souligne: «De nos jours, les moteurs qui équipent les bateaux et les yachts de plaisance doivent être capables de multiples performances.

Ils doivent fonctionner, sur d’énormes distances, avec une petite quantité d’un carburant à la combustion difficile. Cela crée des vibrations dans l’arbre de transmission». Dans un système non amorti, cela peut provoquer de lourds dommages.

C’est pour cette raison qu’est monté, entre le moteur et l’arbre de transmission, un embrayage dont l’intérieur en caoutchouc amortit les vibrations.



Les unités opérationnelles Inorganic Pigments (IPG) et Functional Chemicals (FCC) donnent de la couleur à l’équipement du bâtiment.

Les oxydes de fer de l’unité opérationnelle IPG, commercialisés sous le nom Bayferrox®, sont utilisés par les plus grands fabricants du monde entier à la réalisation de peintures spéciales destinées à la navigation maritime et aux équipements offshore.

Ils entrent aussi dans la composition d’enduits pour yachts, bateaux et plate-formes de forage.

L’unité opérationnelle FCC réalise, à partir de pigments organiques et anorganiques, notamment à partir d’oxydes de fer, des préparations utilisées à la fabrication de vernis de protection et de peintures pour l’intérieur des navires. Macrolex® permet de colorer dans les nuances désirées les pièces de plastique composant les projecteurs ou encore les capots de moteur.

L’unité opérationnelle Semi-Crystalline Products (SCP) produit les plastiques high-tech Durethan® et Pocan® utilisés, entre autres, à la fabrication de protections pour moteurs de bateaux, manettes, coinceurs et pièces électroniques.

Le pont métallique lisse des ferries, quant à lui, est recouvert d’un revêtement contenant des additifs Addolink® de l’unité opérationnelle Rhein Chemie (RCH).

Ces agents réticulants permettent aux voitures de ne pas glisser en pénétrant sur le navire.

De plus, dans la cale, la salle des machines ainsi que sur le pont inférieur, les additifs de l’unité opérationnelle RCH préviennent l’usure et la corrosion, c’est à dire l’agression par d’autres substances.



En mer, les conditions climatiques requièrent de l’ensemble des équipements une grande résistance: l’eau salée, les vents froids et une très forte humidité accélèrent par exemple la formation de rouille.

Les produits chimiques de base de LANXESS aident à combattre cette dégradation. La monoisopropanolamine et la cyclohexylamine, toutes deux fabriquées par l’unité opérationnelle Basic Chemicals (BAC), peuvent être utilisées comme produits de base dans des inhibiteurs destinés à la prévention de la corrosion. Les produits Preventol® de l’unité opérationnelle Material Protection Products (MPP) sont également très précieux, servant à la fabrication de revêtements antifouling.

Ils préviennent la formation d’algues sur les voiliers, les bateaux à moteur ainsi que sur les bateaux de transport.

La prolifération d’algues sur la carène des bateaux se répercute négativement sur leur vitesse et leur consommation de carburant.

Quand les bateaux s’amarrent à quai, un pare-battage en caoutchouc éthylène-propylène Buna® EP joue le rôle de tampon entre le navire et le quai.

Là, des cordages très puissants permettent de fixer solidement les géants des mers.

Les produits synthétiques monofils n’ont rien à envier aux fabrications d’acier. Les cordages synthétiques de la marque Atlas® sont fabriqués par la Perlon-Monofil GmbH, une filiale de LANXESS, qui dépend administrativement de l’unité opérationnelle SCP.



Les militaires, pour qui la navigation maritime est d’importance stratégique, exigent, dans les tréfonds de la mer, des matériaux capables de grandes performances : ceux-ci doivent être fiables et résistants, même dans les situations dangereuses, tel un incendie par exemple.

Pour l’isolation des câbles extérieurs de submersibles, le fabricant Leoni fait confiance au caoutchouc haute performance de LANXESS: un nouveau composite de Therban® et de Levapren® ne dégage pratiquement pas de gaz en cas d’incendie et peu de matières nocives.

Ces deux qualités sont indispensables dans les submersibles. Mais, à la surface de l’eau également, la protection contre l’incendie est primordiale. La masse d’eau qui entoure le navire n’est d’aucune utilité lorsque le feu se déclare dans les cabines ou la salle des machines.

C’est pourquoi un grade de Levapren® revêt les conduites électriques sur les bateaux. L’unité opérationnelle FCC a de nombreux produits ignifuges dans sa gamme. Le système polyuréthane Bayfomox® permet de fabriquer des pièces préformées, telles les gaines de protection de câbles qui empêchent la propagation des flammes et de la fumée, tout au moins pendant les 90 minutes obligatoires (selon les types de construction) fixées par la législation en vigueur.

Quant aux magnifiques sièges de cuir, ils sont protégés par Disflamoll® en cas d’incendie.

Ce retardateur de flamme se trouve également dans les canots de survie, les extincteurs, dans les sols et dans les canots pneumatiques; pour ces derniers, sont également utilisés des agents adhésifs ainsi que des plastifiants de l’unité opérationnelle FCC; Mesamoll®, par exemple, est un agent plastifiant qui prolonge la durée de vie des canots gonflables.





_________________

 

Revenir en haut Aller en bas
http://www.clubmotomarine.net
 
Une vague de sécurité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sécurité dégaine Orbit (camp)
» Gilet de sécurité aux normes et adapté au vélo couché
» vidéo Gil DELAMARE pour un test des ceintures de sécurité...
» [Rech] Ceinture sécurité conducteur - Samba sympa
» [MOTO-STATION] La méthode de sécurité en virage des gendarmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clubmotomarine.net :: Flash Nautique-
Sauter vers: